06 02 17 62 19 Whatsapp - N°siret: 74985958300025 RCS Brest hygienale@orange.fr

Une nouvelle génération de toilettes

Des chercheurs en technologie ont développé un nouveau prototype de toilettes. Celles-ci font partie de l’initiative G2RT « Generation 2 Reinvent the Toilet» et sont exposées au sein du prestigieux bâtiment Kendeda.

La recherche d’une toilette écologique

Le « Kendeda Building for Innovative Sustainable Design » est un bâtiment universitaire multidisciplinaire implanté sur le campus principal du Georgia Institute of Technology à Atlanta, en Géorgie, aux États-Unis.

Ce bâtiment Kendeda est à la pointe de la recherche en solutions durables sur le campus. Ses administrateurs développent sans cesse de nouvelles idées afin de réduire les gaspillages en énergie et en eau. C’est ainsi que ce bâtiment accueille ce nouveau prototype de toilettes capable de progrès écologiques dans la gestion des eaux usées.


Un bâtiment démonstrateur de durabilité

Kendeda est qualifié de bâtiment vivant, répondant à certaines exigences pour prouver qu’il donne plus à l’environnement qu’il n’en prend. Ainsi, 100% de l’eau utilisée actuellement par les résidents provient des précipitations récupérées ou bien des systèmes d’eau en circuit fermé.

Un système de toilettes performant

Le cycle complet comprend la collecte des eaux de pluie sur le bâtiment, la gestion de ces eaux de ruissellement et le traitement des eaux usées sans aucun raccordement à un système d’égouts. Dans Kendeda, ce dernier est partiellement réalisé grâce aux 12 toilettes à compost et aux quatre urinoirs qui traitent les eaux noires, celles contenant de la matière organique.

Les étudiants remarquent les toilettes inhabituelles du bâtiment Kendeda mais ne sont pas toujours conscients de leurs mécanismes de fonctionnement. Chaque utilisateur des toilettes se doit de n’utiliser qu’un peu d’électricité, un peu d’eau et du savon. Le processus d’utilisation des toilettes actuelles consiste simplement à faire un dépôt et à se laver les mains avec du savon, l’ensemble étant dirigé vers des bacs de collecte au sous-sol.

Des limites contraignantes

Malgré son efficacité, il existe cependant des limites au système actuel. En effet, cette solution ne fonctionne que dans les bâtiments de moins de cinq étages. Aussi, le bâtiment doit avoir été construit autour de la prise en compte de ce système de toilettes, qui n’est pas adaptable à un immeuble traditionnel. En fait, il faut concevoir le bâtiment autour de la pièce où les déjections finissent.

Aussi, il faut bien sur recevoir l’adhésion de tous les utilisateurs. Sur un campus où les étudiants sont tous impliqués, cela est facile. Mais, c’est une horriblement compliqué dans une zone à fort trafic parce qu’il faut changer le comportement de tous, notamment sur la quantité de papier toilette à utiliser. En effet, trop de papier peut provoquer l’arrêt de ces toilettes actuelles. Pour remédier à ce problème la solution consisterait à augmenter la fréquence d’entretien des toilettes, par des passages plus fréquents du personnel. Mais cela génère des coûts salariaux.

Une généralisation délicate

Si ces toilettes actuelles permettent d’économiser de l’eau et de l’énergie, leurs limites entravent donc leur application autour du globe. C’est pourquoi cette équipe mondiale de chercheurs s’intéresse à la conception de nouveaux sanitaires durables plus accessibles aux personnes du monde entier. Il faut savoir qu’il y a environ 4,5 milliards de personnes sur cette planète qui n’ont pas accès à un assainissement acceptable.

Pour comprendre le défi, il faut savoir que la quantité d’électricité nécessaire pour traiter les eaux usées et produire de l’eau potable représente environ 30 à 40% de l’énergie consommée des villes.

Un nouveau prototype de toilettes

Ce sont ces circonstances entourant l’assainissement et l’eau potable dans le monde qui ont conduit au développement du projet G2RT. Ainsi, en collaboration avec une équipe mondiale de scientifiques et d’ingénieurs, ce projet a mis au point deux prototypes fonctionnels, dont un a récemment été installé dans ce fameux bâtiment Kendeda.

Ce sanitaire possède l’apparence et le fonctionnement d’une toilette conventionnelle. L’utilisateur ne doit rien changer à son comportement face à ce prototype. Celui-ci n’utilise que 0,2 litre d’eau, soit 30 fois moins qu’une toilette conventionnelle aux États-Unis, et ne consomme qu’un kilowattheure d’énergie par jour.

Ce type de toilette a un système d’aspiration capable d’aspirer les déchets et de nettoyer la cuvette. Ces déchets sont ensuite séparé en liquides et en solides. En bout de chaine, un procédé de pasteurisation et/ou de déshydratation mécanique intervient pour le traitement final des déchets.

Un modèle capable de se mondialiser

Ainsi, ces nouvelles toilettes produisent de l’eau propre à partir de l’urine et des autres liquides récupérés. Elles produisent des matières sèches à partir des excréments qui peuvent servir comme compost ou combustible.

Les ingénieurs ont également pensé aux différentes cultures mondiales. Ainsi, l’utilisateur peut choisir le papier toilette, le bidet ou bien le wc japonais pour assurer son hygiène en complément de l’utilisation de ces nouvelles toilettes. Des modèles sans sièges à la turc peuvent aussi être créés.

Ces toilettes représentent une solution capable de satisfaire la moitié de la population du globe et c’est la raison pour laquelle l’université Georgia Tech est à la tête d’une collaboration mondiale.

La décoration des toilettes de l’habitation

La décoration des toilettes est souvent négligée étant donné le rôle du cabinet. Alors, cette pièce particulière se vit généralement sous un aspect pratique sans ajout décoratif. Il est facile de constater autour de nous la faible importance offerte à ce lieu d’aisance pourtant stratégique. En décoration, le cabinet est l’oublié du logement, véritablement à l’image de l’anus lui même oublié des soins du corps humain.

Des wc ascenseurs Urilift à Paris qui sortent de terre pour la vie nocturne

A Paris, il existe désormais un concept révolutionnaire de toilettes… qui ne sortent que la nuit ! Les parisiens et les touristes peuvent désormais découvrir avec surprise un wc public surprenant qui sort du trottoir à 19 heures pour en disparaître au petit matin.

Le wc bidet intégré assure la toilette intime sur la cuvette

De nos jours, se laver les fesses sur un wc japonais est extrêmement pratique. Mais se laver à l’eau n’a pas toujours été possible… Ainsi, au XIV siècle, à l’exception des mains et du visage, la toilette corporelle est essentiellement sèche. C’est à dire que les parties sales du corps étaient simplement nettoyées sans liquides, uniquement frottées à l’aide d’un linge ou d’un autre accessoire (paille, laine, feuilles, etc…).

Inflation sur le rouleau de papier toilette

Actuellement, le volume des rouleaux de papier toilette se réduit alors que les prix ne changent pas… il s’agit d’une inflation qui n’ose pas encore se révéler aux consommateurs. Mais le pire semble à venir avec une rétrécissement du rouleau en plus d’une hausse de son prix !

Un WC nettoyant pour vos fesses aux toilettes !

L’hygiène aux toilettes est une nécessité absolue ! Ainsi, pouvoir se laver immédiatement après s’être soulagé sur le trône est un formidable confort moderne. Toutefois, être propre nécessite de disposer d’un équipement hygiénique étudié pour la toilette intime. Le wc nettoyant répond à ce souci. En effet, son jet d’eau permet un lavage parfait des régions anales et uro-génitales.

Découvrir l’ancienne toilette traditionnelle japonaise

Tout le monde a entendu parler du wc japonais, ce sanitaire high tech bourré de technologie, qui offre tout un tas de fonctions dédiées à l’hygiène intime et au confort de l’utilisateur qui vient de se soulager. Mais connaissez vous la toilette japonaise traditionnelle ? Celle-ci n’a franchement rien à voir avec le modernisme qui représente souvent le Japon…

Les WC publics japonais et l’hygiène nipponne

Les habitations japonaises sont équipées à plus de 75% de toilettes lavantes. Dés lors, il est logique que la population habituée à un haut niveau d’hygiène au domicile veuille conserver ce confort à l’extérieur. Les sanitaires du domicile sont donc propres… et les wc japonais publics le sont presque tout autant. Les étrangers qui visitent les grands centres commerciaux nippons sont surpris par l’extraordinaire expérience d’utilisation qui leur est offerte !

Pourquoi acheter un WC japonais lavant ?

Pourquoi acheter un wc japonais lavant ? Seule l’eau a le pouvoir de laver. Cependant, malgré cette évidence, les français ont choisi de renier leur bidet pour s’essuyer les fesses avec des feuilles de papier toilette. Pourtant il existe un ensemble de solutions qui permettent d’obtenir chez soi un wc japonais lavant.

L’installation des wc japonais dans les toilettes de France

Le wc japonais est un bijoux d’innovation technologique. Avec son bidet intégré diffusant un jet d’eau pour laver les zones intimes, sa ventilation pour sécher les fesses, son siège chauffant, sa lunette à ouverture automatique, il ne peut que réjouir son utilisateur. .. mais alors, pourquoi les français ne semblent ils pas enthousiastes de ces sanitaires ?

Eviter le remplissage d’une fosse septique par le papier toilette

La fosse septique toutes eaux est un équipement onéreux qui nécessite de devoir réfléchir au choix de l’achat d’un wc japonais. En effet, ce type de toilette lavante permet de se passer de papier hygiénique lequel est un déchet qui n’est pas le bienvenue dans la fosses septique toutes eaux.

Ouvrir le chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour, si vous avez des difficultés à choisir le bon produit (kit - abattant - bloc wc)... posez nous vos questions.