06 02 17 62 19 Whatsapp - N°siret: 749859583 RCS Nîmes hygienale@orange.fr

La sanisette au service des villes

Elle fait partie du mobilier urbain de nos grandes villes et est totalement intégrée dans le décor au même titre qu’un feu tricolore ou un banc. Si elle passe désormais inaperçue, ce ne fût pas toujours le cas. Comme en 1981, année de sa naissance mondiale à Paris qui fût la première ville à installer ce nouveau type de toilette publique, il faut dire révolutionnaire pour l’époque. Depuis, le nombre des sanisettes a explosé dans la capitale qui en compte 435 unités en 2022. Aussi, l’expérience a fait nombre d’émules puisque d’autres villes en France et partout dans le monde se sont équipées de ces wc publics.

Qu’est ce qu’une sanisette ?

C’est une toilette publique qui a la particularité de posséder un entretien automatique. Les sanisettes ont été destinées à remplacer les vieilles installations de types vespasiennes devenues obsolètes et surtout qui étaient malodorantes dans l’espace urbain. Il ne reste qu’un seule vespasienne dans la capitale près de la Maison de la Santé, boulevard Arago (14e). Elle est la dernière en service et est presque devenue un monument historique étant gérée par le service du patrimoine de la Voirie de Paris.

A la mise en place des premières sanisettes, ces wc publics modernes étaient payants au prix de 1 franc. Puis, surement pour inciter les utilisateurs à les utiliser, le paiement étant un frein logique (refus de payer ou pas de pièce sur soi), ils sont devenus gratuits depuis le 15 février 2006. Certaines ferment dès 22 heures alors que d’autres d’autres restent ouvertes toute la nuit, en raison des fréquences d’utilisation.

Un outil indispensable à l’hygiène publique

L’être humain a aussi besoin de se soulager en dehors du domicile, des locaux de l’entreprise ou d’un autre lieu clos, lesquels sont équipés de sanitaire. C’est surtout dans les rues des grandes villes que le problème évident d’avoir un accès pratique et rapide à des toilettes se pose, bien souvent dans l’urgence. Alors, l’implantation des sanisettes a répondu et répond à un vaste besoin de santé publique. Pour preuve rien qu’à Paris en 2019, les sanisettes ont accueilli plus de 15 millions d’utilisateurs. En 2020, malgré une fermeture partielle du parc en raison du COVID (restrictions d’utilisation et confinement), elles ont accueilli 12 millions d’utilisateurs.

L’histoire de la sanisette

Sanisette n’est pas à l’origine un nom de sanitaire. C’est une marque commerciale déposée par la société JCDecaux, conceptrice du modèle. Devant son succès et son expansion, le terme désignant cette cabine urbaine est passé ensuite dans la langue française pour désigner simplement une toilette publique. Cet équipement a été victime de son succès, au même titre que le canadair de la marque Bombardier pour les avions de lutte contre les feux de fôrets ou le frigidaire de la marque Electrolux pour les réfrigérateurs.

Ou se trouvent les sanisettes à Paris ?

Le maillage de la ville devient de plus en plus dense. Des sites web dédiés ainsi que des applications de localisation permettent de géolocaliser les toilettes publiques. Ainsi, chacun avec son smartphone peut déjà localiser un lieux d’aisance public pour se soulager à tout moment. Ainsi, « toilettesaparis.com» offre la possibilité, sous réserve d’accepter de se faire géolocaliser, à Paris mais aussi dans toute la France, d’obtenir une carte détaillée des emplacements. Nul doute que prochainement, avec les évolutions technologiques, la mise en place de capteurs pour une connexion instantanée, toute personne recherchant une sanisette pourra avoir un itinéraire précis vers la plus proche celui et avec une indication sur son état (libre ou occupée) ainsi qu’un temps d’attente approximatif.

Beaucoup d’applications sont téléchargeables sur Google Play ou l’Apple Store. Elles proposent la recherche et le partage de la localisation de toilettes en France et à l’étranger. Aussi, Google maps conscient de l’enjeu commence le repérage des toilettes accessibles.

Une complémentarité avec d’autres installations

En plus des dispositifs de sanisettes, les parisiens ont à leur service un important réseau de sanitaires différents :  urinoirs à rigole, uritrottoirs, blocs sanitaires mobiles (pour les périodes estivales), cabines individuelles, urilift, lavatories (dans les sites touristiques). Aussi, depuis 2019, certaines sanisettes ont reçu des urinoirs extérieurs par accolement. Un gros effort de la ville s’est concentré sur les lieux à haute fréquentation afin de diminuer les problèmes d’épanchements d’urine sur la voie publique, véritable fléau urbain.

Une lutte contre l’épanchement sauvage d’urine

Avec un parc de plus en plus en important de wc publics, les amendes devient de plus en plus dissuasives contre les pipis sauvages. Les verbalisations sont nombreuses et beaucoup de collectivités plaident pour une augmentation significative des amendes ou que leur montant puissent être délégué au libre choix des villes. C’est ainsi que Paris envisage des amendes à 300 euros, si sa police était en mesure de pouvoir fixer un tel tarif, lequel serait dissuasif pour assurer la propreté de l’espace public.

Comment utiliser une sanisette ?

Une sanisette est prévue pour tous et est adaptée aux personnes handicapées. Des voyants extérieurs permettent de visualiser immédiatement sa situation :
• Vert : libre d’usage. Il suffit d’appuyer sur le bouton pour que la porte s’ouvre
• Orange : occupée par un utilisateur
• Bleu : lavage automatique en cours

Comment est entretenue une sanisette ?

L’entretien est automatique après chaque utilisateur. Aussi, le prestataire historique JC Decaux intervient 3 fois par semaine sur chacun de ses sanitaires pour en vérifier le bon fonctionnement et effectuer diverses opérations nécessaires : changement de pièces défectueuses, réapprovisionnement de consommables (papier et savon), vidange de la poubelle, nettoyage intérieur complémentaire, nettoyage extérieur de la cabine. Outre l’entretien, l’opérateur assure aussi des campagnes de rénovation pour combattre l’usure du temps avec des rafraichissements de peinture, des réparations contres les dégradations, des effacements de tags.

Une modernisation programmée des sanisettes

La Mairie de Paris est actuellement locataire de ses toilettes publiques. Cependant au terme du contrat d’exploitation avec leur propriétaire arrivant en décembre 2024, la municipalité souhaite en devenir propriétaire tout en déléguant l’entretien et la maintenance à un prestataire de service. Aussi, elle désire en augmenter leur nombre, pour répondre à un besoin croissant. En 2020, Paris a lancé un appel à la concurrence pour rénover son parc de sanisettes à l’occasion de l’expiration de son contrat. Le futur prestataire devra comme le stipule l’appel d’offre «assurer la conception, la fabrication, la pose, l’entretien et la maintenance de sanitaires autonettoyants sur l’espace public parisien».

La prochaine génération de sanisette à Paris

Depuis son lancement en 1981, chaque changement de modèle apporte son lot d’amélioration afin de suivre l’évolution des moeurs et des technologies. Alors, le cahier des charges de la nouvelle sanisette veut notamment offrir plus de confort et de praticité, une inscription écologique. Un renouvellement est toujours une opportunité pour :
Des cabines plus petites pour des installations dans les lieux jusqu’ici inaccessibles.
Des urinoirs intégrés afin de répondre à la surfréquenation de zones touristiques ou festives.
Un nombre plus important pour une population urbaine toujours plus nombreuse
Des sanitaires plus fonctionnels et attrayants :
• une information multilingue et des aides sonores ou en braille pour le handicap
• une fontaine d’eau extérieure accessible pour tous
• une accessibilité accrue aux personnes en fauteuil roulant avec une barre d’appui
• une hygiène renforcée après chaque utilisateur dont le lavage du plancher et de la cuvette avec séchage et désinfection
• un grand confort d’utilisation avec porte manteaux, miroir, musique d’ambiance et chauffage en hiver
Des sanitaires plus écologiques 
De la conception à l’utilisation en passant par l’entretien, la nouvelle sanisette devra insister sur le développement durable. Cela commencera par un design inspiré de l’aspect d’un tronc d’arbre. Mais c’est sur le fonctionnement que l’empreinte écologique verra ses plus belles évolutions :
• pour économiser jusqu’à 30% d’eau, le sanitaire recyclera son eau de lavage et récupérera l’eau de pluie
• pour des économies d’énergie, le sanitaire intégrera un puit de lumière pour un éclairage naturel et un système d’éclairage à basse consommation basé avec un détecteur de présence de l’utilisateur
• les matériaux seront choisis en fonction de leurs performances à durer et à être recycler
• la conception générale de la cabine devra minimiser la fréquence des interventions de maintenance.

La diffusion de l’innovation du wc japonais

Au Japon, plus de 80% des foyers sont équipés de wc lavants. Jeune ou vieux, avec ou sans handicap, homme ou femme, tout le monde possède un anus et a besoin de déféquer. Aussi, nous avons tous aussi le besoin de redevenir propre après un passage sur le trône. En conséquence au Japon, ce wc lavant est devenu une norme… ce qui est très loin d’être le cas en France.

Les latrines romaines ou le wc lavant de l’antiquité

Au lever du trône, se laver les fesses avec une éponge au lieu de se les essuyer avec du papier… est ce une drôle d’idée ? Dépourvu de papier toilette, les romains utilisaient un système d’éponge pour se laver la région anale après avoir déféqué. Les latrines romaines étaient des toilettes publiques utilisant un concept très ingénieux.

La transmission féco-orale du coronavirus par les selles et les mains

Le virus de la poliomyélite se transmet par un contact des mains avec les selles favorisant une contamination féco-orale. De même, le virus du SRAS a pu être transmis par voie fécale. La transmission secondaire du coronavirus COVID 19, autre que par voie respiratoire, serait elle aussi possible via des excréments contaminés par le virus.

Islam et Musulmans : une douchette WC japonais pour l’hygiène intime

Le Coran et la Sunna sont très explicites sur la propreté et l’hygiène nécessaires à une bonne pratique de l’Islam. Pour les pratiquants, une solution d’hygiène en accord avec les recommandations de la religion musulmane est indispensable. Un wc japonais procure une hygiène orientale optimale aux musulmans qui souhaitent être en accord avec les instructions de l’Islam.

Comparatif sur les blocs wc de nos cuvettes

Les blocs WC séduisent énormément de français. On estime que le marché représente entre 15 et 20 millions de ménages consommant ces produits pour leurs lieux d’aisance comme si ceux-ci étaient vraiment une nécessité absolue, du moins à en croire les fabricants…

Etude des toilettes des salariés d’entreprise

La majorité des salariés français utilisent les toilettes mises à leur disposition par leur employeur… pour ce à quoi elles sont destinées. Mais certains, c’est à dire un très grand nombre, y font autre chose ! Mais que font ces salariées dans les sanitaires de leur travail ? L’étude des comportements aux toilettes se révèle riche d’enseignements.

Le wc japonais contre l’usage du papier cul !

Le wc japonais avec son célèbre petit jet d’eau lavant offre désormais la possibilité de supprimer la traditionnelle consommation de papier cul. L’eau sous pression diffusée par le bidet incorporé du wc lavant fait office de « karsher » en décapant les traces d’excréments autour de la région anale et en insistant bien sur les plis et les sillons de l’anus.

Le high tech au service des toilettes japonaises

Les japonais ne se touchent plus les fesses (du moins aux toilettes) et les pays d’Asie suivent le pas pour acheter en masse des wc lavants. En vente depuis les années 80, le sanitaire à jet d’eau devenu wc japonais pour le reste du monde ne cesse de s’équiper de fonctions toujours plus avancées au point de devenir connecté et d’accueillir une intelligence artificielle…

Les toilettes futuristes de Bill Gates

Plus de 2 milliards de personnes sur terre n’ont pas accès à de véritables toilettes ainsi qu’à un système d’assainissement. Il en résulte un terrible impact environnemental et sanitaire. Depuis 2011 la Fondation Bill et Melinda Gates a injecté des centaines de millions de dollars pour l’éclosion des technologies d’assainissement.

Un wc lavant pour se protéger du coronavirus covid-19 ?

Pour empêcher la propagation d’un virus comme le COVID 19, l’hygiène des mains est un impératif. Le wc lavant japonais, avec le bénéfice d’un jet d’eau hygiénique, permet une lutte efficace des risques de transmission d’un virus. Ainsi, il empêche tous contacts des mains avec les matières fécales potentiellement infectées par LE virus. En effet, l’utilisateur d’une toilette japonaise lavante conserve des mains pures respectants les normes de distances sociales et physiques !

Ouvrir le chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour, si vous avez des difficultés à choisir le bon produit (kit - abattant - bloc wc)... posez nous vos questions.