06 02 17 62 19 Whatsapp - N°siret: 749859583 RCS Nîmes hygienale@orange.fr

Vers une disparition de la baignoire ?

Originellement concue pour offrir l’opportunité de pouvoir se laver dans un bain plus ou moins hebdomadaire, la baignoire à la française tend à s’effacer de nos moeurs, tant par sa présence dans nos salles de bain que par une utilisation appropriée. Ainsi, dans les logements qui disposent encore de ce concept, chacun peut constater que prendre un bain devient rare et que la baignoire s’impose dans un rôle unique de receveur de douche pour une hygiène quotidienne rapide.

Pourquoi la fin de la baignoire à la française ?

Il n’existe pas une raison mais tout un ensemble de facteurs qui poussent collectivement et quasi simultanément une société à repenser sa vision de l’hygiène. Au détriment de la pensée d’Hygie, on observe ainsi que les constructions neuves de logements, et surtout les appartements, proposent presque systématiquement des douches.

On remarque aussi l’importante disparition des baignoires au profits des douches lors des rénovations des salles de bains. Contre la baignoire, les préférences pour le receveur de douche sont aisées à comprendre :
– plus pratique et rapide d’utilisation
– un gain de place dans des logements
– l’augmentation du cout de l’eau
– un confort de plus en plus important
– un design de plus en plus moderne
– des difficultés d’accès pour les ainés

Alors, faut il anticiper que la baignoire française va subir le même sort que le si populaire bidet français qui a disparu de nos logements et de nos moeurs ? 

Vers le même sort que le bidet français ?

Cette situation de disparition est très intéressante, car elle est très similaire à la celle du bidet. En effet, le bidet a quasiment disparu de nos salles de bain, malheureusement « détrôné » par le papier toilette. Les jeunes générations ne savent même plus à quoi sert un bidet ! Nul doute qu’à force de prendre des douches, il en sera de même pour la baignoire pour les plus jeunes générations qui n’auront jamais pris un bain chez elles.

Une comparaison avec le wc japonais

S’il est certain qu’un wc, qu’il soit turc, français ou japonais, sert évidemment à recevoir les déjections humaines pour les évacuer vers un réseau d’égouts, certains dépassent cette fonction première. C’est la cas du wc japonais qui offre des fonctions lavantes, ce pourquoi il a été étudié à son origine. Cependant, l’évolution technologique étant sans limite jusqu’aux toilettes spatiales des astronautes, ce sanitaire nippon se dirige depuis quelques années vers des rôles inattendus tels la santé avec des capteurs capables d’analyser urines et excréments ou la relaxation avec des fonctions massages.

Le wc japonais intègre le concept du bidet intégré au sein de sa cuvette. Ainsi, il offre de pouvoir se soulager et de se laver sur le même sanitaire. Si la célèbre toilette japonaise s’invite pour remplacer le bidet français, alors la baignoire à la française suivra un chemin similaire pour se convertir en bain nippon.

 

DECOUVREZ NOS WC JAPONAIS :

Relaxation et bien-être dans une baignoire

La disparition de la baignoire serait bien dommage alors que celle-ci peut offrir autre chose que le simple lavage du corps. Si la baignoire à la française fut une révolution pour l’hygiène, permettant un bain de temps en temps pour se décrasser, elle se voit de nos jours complètement dépasser par la douche qui s’est modernisée autant sur son aspect esthétique que sur ses fonctions hygiéniques. Nul doute que c’est grâce à la culture japonaise que la baignoire française sauvera sa place dans nos logements, en se transformant en baignoire japonaise.

Le concept du bain japonais

Prendre un bain au Japon n’est pas la même chose que prendre un bain en France. Ainsi, la salle du bain fait partie intégrante de l’intérieur d’un habitat japonais car le bain reflète un véritable rituel journalier que chaque membre de la famille respecte. Alors qu’en France la douche a pris le monopole pour assurer une bonne hygiène du corps, cela n’est pas le cas chez les Japonais qui prennent leur temps, car le bain fait parti des plaisirs de la vie. Il associe l’hygiène du corps avec une détente spirituelle et le bien-être.

Qu’est ce qu’une baignoire japonaise ?

Le bain se désigne au Japon sous les termes FURO ou OFURO ( le O est une marque honorifique). A la différence de la baignoire française qui propose à son utilisateur de pouvoir quasiment s’allonger, la baignoire japonaise est typiquement courte et profonde. La célèbre formule d’Archimède explique pourquoi : « tout corps plongé dans un fluide subit une force verticale vers le haut égale au poids du volume de fluide déplacé ». Ainsi, une grande hauteur d’eau offre de pouvoir s’immerger l’ensemble du corps pour profiter de l’apesanteur de l’eau et de jouir d’un effet relaxant du à l’absence du poids, à des points de pressions qui s’effacent, à des tensions qui s’oublient.

Pour profiter d’une baignoire, chaque membre de la famille se lave préalablement avec du savon et une douchette avant de pénétrer dans le bain. Ce n’est qu’une fois propre que l’on est autorisé à entrer dans la baignoire. Ainsi, l’eau n’a pas à être changé tous les jours et tout le monde peut profiter ensemble ou à tour de rôle des plaisirs du bain. Comme à la piscine l’eau reste propre si chacun la respecte. A noter pour la compréhension que les baignoires japonaises modernes sont équipées d’un système de réchauffage de l’eau par re-circulation, à mettre en oeuvre 20 à 30’ avant une immersion.

L’évolution logique vers le bain japonais ?

Notre baignoire française va t-elle changer sa destination première d’hygiène hebdomadaire pour offrir une détente hebdomadaire voir quotidienne. Face à la douche, la baignoire ne fait plus le poids pour simplement se laver le corps. Alors, c’est logiquement que pour survivre dans l’arbre de l’évolution des équipements de la salle de bain, elle va quitter progressivement son rôle premier dédié à l’hygiène corporelle pour se diriger vers le repos du corps et les soins de l’esprit. Une coexistence entre 2 concepts dans la salle de bain va permettre de prendre une douche pour se laver au quotidien et de se détendre dans une baignoire appropriée de temps en temps pour se reposer. Le tout dans une atmosphère repensée au sein de l’habitation.

La parcoprésie ou la honte d’aller déféquer en public

La parcoprésie définit l’incroyable gêne, et jusqu’à la phobie, de déféquer ailleurs que chez soi. Le sujet peut paraitre cocasse mais près de 7 Français sur 10 reconnaissent être gênés à l’idée de simplement « chier » dans une situation de non-intimité, c’est à dire en dehors de chez eux.

Pourquoi acheter un WC japonais lavant ?

Pourquoi acheter un wc japonais lavant ? Seule l’eau a le pouvoir de laver. Cependant, malgré cette évidence, les français ont choisi de renier leur bidet pour s’essuyer les fesses avec des feuilles de papier toilette. Pourtant il existe un ensemble de solutions qui permettent d’obtenir chez soi un wc japonais lavant.

Le lancement publicitaire du premier wc japonais

S’il faut un début à tout, le premier publicitaire à se lancer doit vraiment avoir la foi dans son projet. C’est ainsi qu’en 1982, une marque ouvrait courageusement le bal télévisuel pour présenter pour la première fois sur terre une toilette capable de laver l’anus grâce à une douchette intégrée au sanitaire.

Des wc ascenseurs Urilift à Paris qui sortent de terre pour la vie nocturne

A Paris, il existe désormais un concept révolutionnaire de toilettes… qui ne sortent que la nuit ! Les parisiens et les touristes peuvent désormais découvrir avec surprise un wc public surprenant qui sort du trottoir à 19 heures pour en disparaître au petit matin.

Le wc bidet intégré assure la toilette intime sur la cuvette

De nos jours, se laver les fesses sur un wc japonais est extrêmement pratique. Mais se laver à l’eau n’a pas toujours été possible… Ainsi, au XIV siècle, à l’exception des mains et du visage, la toilette corporelle est essentiellement sèche. C’est à dire que les parties sales du corps étaient simplement nettoyées sans liquides, uniquement frottées à l’aide d’un linge ou d’un autre accessoire (paille, laine, feuilles, etc…).

Hygie est la déesse grecque de l’hygiène

Dans la mythologie grecque, Hygie est la déesse de la santé, de la propreté ainsi que de l’hygiène, ces 3 domaines étant naturellement étroitement liés entre eux. Effectivement, comment concevoir une bonne hygiène sans une propreté rigoureuse et une parfaite santé sans une hygiène cohérente ? Les grecs honoraient à juste titre cette noble déesse afin de veiller sur la santé des êtres vivants.

Le high tech au service des toilettes japonaises

Les japonais ne se touchent plus les fesses (du moins aux toilettes) et les pays d’Asie suivent le pas pour acheter en masse des wc lavants. En vente depuis les années 80, le sanitaire à jet d’eau devenu wc japonais pour le reste du monde ne cesse de s’équiper de fonctions toujours plus avancées au point de devenir connecté et d’accueillir une intelligence artificielle…

Les idées reçues qui dénigrent le bidet

Chacun a pu remarquer la disparition ou l’absence du bidet dans la grande majorité des logements. Les générations qui ont connu l’usage de ce sanitaire se souviennent encore du passage systématique, après avoir déféqué, sur ce désormais monument d’histoire de France alors que les plus jeunes générations ne savent même plus ce que c’est et se demandent : qu’est-ce qu’un bidet ?, à quoi sert un bidet, ? comment se servir d’un bidet ?

La réglementation des sanitaires en entreprise

Une entreprise doit garantir l’hygiène de ses salariés et leurs bonnes conditions de travail. Le Code du travail oblige l’employeur de mettre à disposition de ses effectifs un ensemble de moyens permettant aux salariés d’assurer leur propreté individuelle. S’il doit dans certains cas fournir des vestiaires, des lavabos, des douches, il doit toujours fournir des cabinets d’aisance : des toilettes pour ses salariés.

L’évolution humaine aux toilettes, des feuilles d’arbres au wc japonais

Tout évolue par besoin de confort. Les feuilles des arbres ont laissé place à d’autres matières et matériaux. Du foin, des raclettes en bois, des coquillages, des éponges, de la laine de mouton, des chiffons, des tissus plus nobles, du papier journal… jusqu’au formidable wc japonais.

Ouvrir le chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour, si vous avez des difficultés à choisir le bon produit (kit - abattant - bloc wc)... posez nous vos questions.