06 02 17 62 19 Whatsapp - N°siret: 749859583 RCS Nîmes hygienale@orange.fr

ATTENDRE SON TOUR AUX TOILETTES
Une histoire de l’inégalité homme femme

Lorsque l’envie d’aller aux toilettes nous envahit, il est déjà trop tard, surtout pour uriner. Le corps doit alors aller se soulager dans les minutes qui suivent sous peine de subir les douleurs d’efforts à se retenir devant une porte close. L’attente d’un wc libre est une épreuve qu’il faut pouvoir supporter. Mais pourquoi des délais aussi longs ? Existe t il des sanitaires plus adaptés que d’autres afin de réduire le temps d’attente pour accéder à une cuvette de wc ?

La formation d’un bouchon aux toilettes

Les toilettes publiques sont censées pouvoir répondre à un flux précis, voir absorber une demande ponctuelle plus importante. Mais lorsque que celle-ci dépasse la norme, ou qu’un incident ralenti ou interdit l’usage d’un wc, alors se crée un bouchon comme sur une autoroute. Les voitures vont devoir rouler très lentement au pas alors que les motos vont continuer à rouler en se faufilant dans la circulation stoppée. Cette métaphore permet de visualiser l’incroyable différence entre un homme et une femme devant l’attente aux toilettes, avec une petite queue pour l’un et une grande queue pour l’autre.

L’inégalité homme/femme pour un wc

Suivant le sexe, l’envie d’uriner permettra d’ouvrir la porte d’un cabinet de toilette après un délai d’attente différent pour accéder au wc si convoité. Tout le monde peut constater que dans des atmosphères très denses en population, lors d’un concert ou d’une compétition sportive, les files d’attentes sont beaucoup plus longues devant les sanitaires féminins que devant ceux dédiés aux hommes.

En général, dans les queues de toilettes séparées, à égalité de surface sanitaire pour chaque sexe, les femmes doivent attendre une éternité, tandis que les hommes ne patienteront que quelques secondes pour se soulager. Mais pourquoi une telle différence suivant le sexe du pisseur pressé ?

L’attente aux toilettes est une habitude féminine

Pour des raisons à la fois physiologiques et culturelles, une femme passe beaucoup plus de temps dans un sanitaire qu’un homme. C’est d’abord dans l’inégalité urinoir/cabine individuelle que se joue la bataille du temps. Ainsi, un homme a la vessie facile ayant juste à se présenter devant son urinoir pour ouvrir sa braguette et se soulager, alors que l’urinoir féminin collectif aux yeux de tous n’est pas vraiment répandu, les femmes n’étant pas forcément d’accord pour pisser en groupe les fesses exposées.

Une femme a donc besoin d’une cabine individuelle pour se dévêtir le bas du corps, nettoyer au préalable la cuvette si elle a besoin de s’assoir ou bien prendre une position adéquate au dessus de celle-ci, cette fameuse position de la skieuse. Aussi, les femmes font plus de visites aux toilettes et pas uniquement dans le but d’une miction. Grossesse, menstruation, incontinence, allaitement, etc… augmentent la fréquence de passage et le temps d’utilisation. De plus, étant donné que les femmes vivent plus longtemps que les hommes, le nombre de femmes âgées avec des visites plus longues est d’autant plus invalidant dans cette course au temps. Enfin, l’intimité d’un cabinet de toilette, permet à la gente féminine d’éventuellement se remaquiller, de se changer, etc…

 

DECOUVREZ NOS SOLUTIONS WC JAPONAIS :

Des toilettes mixtes pour égaliser le temps d’attente ?

Les toilettes publiques unisexes peuvent diminuer le délai d’attente des femmes en offrant un espace sanitaire commun aux deux sexes. En effet, ce modele de sanitaire permet d’éliminer la perspective de cabines inutilisées dans les toilettes des hommes, alors que celles-ci seraient uniquement à leur disposition. Les femmes peuvent donc les utiliser à leurs profits. Si un homme met moins de temps qu’une femme à uriner, alors en théorie, la fréquentation de cet espace unisexe doit permettre de partager les délais. Les toilettes mixtes permettent ainsi, en rallongeant légèrement la queue des hommes, de faire plaisir aux femmes en diminuant sensiblement leur délai d’accès à la jouissance d’un wc.

La mixité dans les toilettes

Les toilettes mixtes ne sont pas une nouveauté. Il suffit de prendre l’avion ou le train pour faire la queue en compagnie d’hommes ou de femmes devant la porte d’une seule cabine. En pleine rue, les sanisettes usent du même principe. La chose est différente s’il s’agit de sanitaires collectifs mixtes offrant plusieurs cabines pour une plus grande efficacité. Ainsi, la sexualisation d’un espace s’efface au profit d’une mixité offrant une meilleure optimisation du temps d’occupation dans et devant chaque cabine.

La problématique de l’urinoir masculin

Si la mixité aux toilettes devient une norme, alors elle impose la disparition de l’urinoir masculin. Celui-ci prenant une place que les femmes ne peuvent utiliser tandis que les hommes ne peuvent uriner décemment en présence de leurs consoeurs pour des raisons contraires à la morale des utilisateurs des deux sexes. La question des urinoirs est en conséquence un casse tête pour tous les concepteurs de toilettes unisexes publiques.

Ainsi, en supprimant les urinoirs (qui prennent peu de places) au profits de cabines individuelles, on diminue le nombre de cuvettes disponibles pour augmenter le délai d’attente des hommes, lesquels sont les perdants de la mixité. Avec ce concept de cabines uniques, les femmes gagnent en nombre de cuvettes utilisables avec portes fermant à clés. Ce sont les gagnantes de la mixité.

A noter, qu’il existe désormais des prototypes d’urinoirs féminins, appelés délicatement urinettes, mais ceux-ci peuvent difficilement être utilisés par les femmes dans une ambiance mixte… Ces pisses debout qui permettent à une femme d’uriner debout comme un homme sont plus dédiés à uriner en urgence contre un arbre. Et ils nécessitent de s’affranchir de out parurésie, c’est à dire de honte à uriner en public !

La complexité du style de toilettes

Pour anticiper le délai d’attente devant une porte de toilette, il faut d’abord se poser les bonnes questions. Quelle surface et combien de cuvettes wc prévoir dans une construction pour les sanitaires ? Tout dépend de nombreux facteurs allant des pics de visites, au genre et à l’âge des utilisateurs. En urinant dans une toilette publique, on n’imagine jamais la complexité de l’étude ayant mené à la conception de celle-ci.

  • Combien de personnes vont elles venir les visiter chaque jour ou chaque heure ? Les sanitaires d’une aire de service sur autoroute doivent pouvoir encaisser le flux d’une heure de pointe comme l’arrivée d’un bus.
  • Pour y faire quoi ? En fonction du sexe et de l’âge, les utilisateurs attendront surement d’une cabine de wc une utilisation autre que celle de pouvoir uriner.
  • Quel sera le sexe majoritaire ? Dans un service hospitalier, des femmes enceintes, des ambulanciers, des chauffeurs livreurs, des secrétaires médicales, auront des temps d’utilisation différents d’un espace commun
  • Comment traiter l’accès du handicap ? Des personnes en situation de handicap doivent pourvoir aussi accéder prioritairement aux toilettes.
  • Quelle sera la tranche d’âge la plus représentée ? Des jeunes filles en discothèque, ce n’est pas la même chose que des grands mères dans un salon de thé, ou que la clientèle surtout masculine d’un bar PMU.
  • Quid des problématiques religieuses ? la mixité hommes femmes peut etre un sujet de blocage, notemment avec la religion musulmane.

Des modèles mathématiques au secours des toilettes

Ensuite, il existe des équations permettant de déterminer des modèles de files d’attentes afin d’optimiser les délais d’attente. C’est comme ça que l’on peut calculer le nombre d’opérateurs nécessaires dans les centres d’appels afin de diminuer les délais que la clientèle doit supporter. Ainsi en 2017, des chercheurs (Faculté d’ingénierie et d’architecture de l’université de Gand en Belgique) spécialisés dans la modélisation mathématique des files d’attentes, ont publié une étude sur l’attente aux toilettes dans différentes situations telles des toilettes genrées ou mixtes. Quelques exemples :

  1. Dans un dispositif classique de toilettes séparées, à équivalence de surface au sol, les femmes disposent de cabines fermées alors que les hommes disposent de cabines fermées et aussi d’urinoirs en ligne. Dans cette une conception courante, à égalité de surface, les hommes attendent en moyenne 11 secondes tandis que les femmes attendent en moyenne six minutes et 19 secondes pour se soulager d’une miction.
  2. Dans un dispositif discriminatoire de toilettes séparées donnant 20% de surface supplémentaire aux femmes par rapport aux hommes et donc plus de cabines, le temps d’attente des femmes chute vertigineusement à deux minutes et 18 secondes tandis que celui des hommes monte raisonnablement à 39 secondes.
  3. Dans un dispositif non genré comprenant des sanitaires collectifs homme/femme et sans présence d’urinoir masculins, donc avec uniquement des cabines individuelles communes pour les deux sexes, les chercheurs arrivent à une égalité des temps d’attentes, soit deux minutes et 10 secondes pour les hommes et pour les femmes. Les hommes perdent beaucoup de temps à attendre.
  4. La fonction sociale de toilettes génrées est un élément important pour les décideurs. Ainsi, pour une entreprise, il faut aussi prendre en considération que les toilettes sont aussi des lieux qui ne servent pas qu’à uriner ou à déféquer. En dehors du lavage des mains, il est évident que les salariés d’entreprise leurs trouvent d’autres fonctions qui ne font qu’augmenter les temps d’attente pour les autres usagers (se changer, évacuer une humeur, envoyer des sms, etc…).

Quelle solution choisir pour le délai d’attente aux toilettes ?

Il n’existe malheureusement pas de solutions miracles pour les femmes même en cas de toilettes mixtes. Les études ci dessus démontrent quand même que l’augmentation des surfaces et donc des cabines réservées aux femmes leur permettrait de diminuer sensiblement le temps à passer devant une porte, sans nuire aux délais masculins… mais à quel cout financier pour le propriétaire de l’immeuble ou pour une société pour les toilettes d’entreprise ? Contraintes d’espaces et d’argent contre contraintes d’attentes aux toilettes…

La solution d’éradication du temps d’attente par l’humour

La solution extrême du naturisme permet une optimisation naturelle d’un lieu d’aisance. La nudité est un état d’esprit qui permet l’acceptation du corps humain et de ses fonctions, mêmes les plus intimes et les plus ingrates. Elle efface toutes les barrières. Après tout, pourquoi se cacher de l’autre alors qu’on fait la même chose qu’elle ou lui ? Nous possédons tous un urètre et un anus. Alors, vive la mixité et la suppression des cloisons !

Sans pour autant vivre nus, les romains avaient déjà un système de toilettes collectives sans cloisons, chacun faisant ses affaires aux yeux de tous. Les deux sexes étaient toutefois séparés dans ces latrines antiques mais performantes. 

Les latrines publiques romaines

 

Une augmentation du temps d’attente avec un WC japonais ?

Au japon, les toilettes publiques offrent souvent aux utilisateurs des wc high-tech. Ces toilettes japonaises apportent une hygiène, un confort et un bien-être incroyables. Dés lors, les utilisateurs ne peuvent que passer plus de temps dessus. C’est une preuve que le confort est important et que les wc japonais sont des sanitaires dont on ne peut se passer après les avoir essayés ! 

Un WC nettoyant pour vos fesses aux toilettes !

L’hygiène aux toilettes est une nécessité absolue ! Ainsi, pouvoir se laver immédiatement après s’être soulagé sur le trône est un formidable confort moderne. Toutefois, être propre nécessite de disposer d’un équipement hygiénique étudié pour la toilette intime. Le wc nettoyant répond à ce souci. En effet, son jet d’eau permet un lavage parfait des régions anales et uro-génitales.

Installer un kit abattant japonais

Installation d'un kit sur un wc L’installation d'un kit WC japonais est une opération aisée qui ne nécessite pas l'intervention d'un professionnel de la plomberie. En effet, il suffit juste d'insérer un raccord pour se connecter sur une arrivée d'eau. Aussi, pour ceux...

Un déclin de la baignoire à la française similaire au bidet

La baignoire à la française tend à s’effacer de nos moeurs, tant par sa présence dans nos salles de bain que par une utilisation appropriée. Ainsi, pour ceux qui en disposent encore, la baignoire s’impose dans un rôle unique de receveur de douche pour une hygiène quotidienne rapide.

Des virus aériens issus du vortex fécal de la chasse d’eau

Savez vous que la chasse d’eau de votre cuvette de toilette crée un vortex de gouttelettes, lesquelles s’envolent hors de la cuvette ?

La parurésie est le stress d’uriner en public

Il existe souvent des situations insolites lors de la fréquentation des toilettes publiques. Alors, vous avez surement déjà connu la désagréable expérience d’éprouver une difficulté voir une incapacité à uriner à coté d’autres personnes dans les sanitaires d’une entreprise ou d’un restaurant. C’est la parurésie !

Découvrir l’ancienne toilette traditionnelle japonaise

Tout le monde a entendu parler du wc japonais, ce sanitaire high tech bourré de technologie, qui offre tout un tas de fonctions dédiées à l’hygiène intime et au confort de l’utilisateur qui vient de se soulager. Mais connaissez vous la toilette japonaise traditionnelle ? Celle-ci n’a franchement rien à voir avec le modernisme qui représente souvent le Japon…

Un wc lavant japonais pour personnes âgées et seniors

La problématique de l’hygiène au wc est surement l’un des points les plus handicapants de la perte d’autonomie due au vieillissement, tant il est vrai que cela impacte l’être humain au plus profond de sa vie privée. Les modernes wc japonais peuvent alors venir au secours du grand âge.

La toilette sèche est moins écologique que le wc japonais !

La toilette sèche est très à la mode dans le monde de la pensée écologique. Elle se veut un concept contre le gaspillage de l’eau. Est ce une réalité ? Le wc hygiénique japonais et la toilette sèche sont 2 concepts aux destinations différentes. Cependant, les utilisateurs de toilettes sèches ont en général un problème de compréhension des wc hygiéniques japonais. En fait, se laver les fesses est bien plus écologique que de faire caca dans la sciure !

La sanisette ou toilette publique urbaine

Si elle passe désormais inaperçue, ce ne fût pas toujours le cas. Comme en 1981, année de sa naissance mondiale à Paris qui fût la première ville à installer ce nouveau type de toilette publique, il faut dire révolutionnaire pour l’époque. Depuis, elle ne cesse d’évoluer…

Bien-être aux toilettes japonaises

LE BIEN-ETRE INTIME AUX TOILETTES Dans notre quête incessante de confort et de bien-être, il est essentiel de ne pas négliger l'un des aspects les plus fondamentaux de notre quotidien : les toilettes. Souvent sous-estimées, en raison de leurs rôles ingrats, ces...
Ouvrir le chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour, si vous avez des difficultés à choisir le bon produit (kit - abattant - bloc wc)... posez nous vos questions.