06 02 17 62 19 Whatsapp - N°siret: 74985958300025 RCS Brest hygienale@sfr.fr

Des toilettes publiques unisexes ou séparées ?

Les toilettes publiques unisexes sont des sanitaires publics qui sont neutres, c’est à dire sans séparation liée au sexe de l’utilisateur. Elles sont également appelées mixtes, inclusives, non sexistes. Hommes et femmes fréquentent et utilisent donc le même espace. Ces toilettes suscitent des débats passionnés car elles impactent le fonctionnement de la vie en société et bousculent les usages établis.

La séparation des sexes aux toilettes

Le séparatisme sexuel dans les toilettes publiques est en opposition aux toilettes unisexes. C’est une forme autorisée de ségrégation par le sexe de l’utilisateur qui organise la séparation des toilettes publiques en deux espaces, l’un à destination des hommes et l’autre à destination des femmes. Cette séparation est souvent imposée par les lois locales. Ainsi en France, le code du travail précise que « dans les établissements employant un personnel mixte, les cabinets d’aisance sont séparés pour le personnel féminin et masculin. »

Des toilettes différentes

Parce qu’hommes et femmes possèdent des inégalités, malgré le fait qu’ils se soulagent des mêmes choses, leurs lieux d’aisance sont adaptés à leurs spécificités. Ainsi, il existe deux grandes différences. Les sanitaires masculins de la plupart des pays occidentaux offrent l’utilisation d’urinoirs aux hommes et aux garçons tandis que leurs homologues féminins offrent des poubelles dédiées au recueil des protections hygiéniques des femmes et des filles. A noter que s’il est facile d’inclure des poubelles dans l’aménagement des toilettes publiques unisexes, la présence d’urinoir pose problème…

Différentes formulations de toilettes unisexes

Les toilettes publiques unisexes peuvent se présenter sous différentes formes. L’utilisateur ou l’utilisatrice peut trouver une installation à occupation individuelle à une seule pièce avec wc et lavabo privatifs ou une installation collective comprenant plusieurs cabines individuelles de wc et des lavabos dans un espace commun. Les sanisettes de rues ou les sanitaires des petits cafés ou restaurants entrent dans la première catégorie. Les grands sanitaires de types gares ou aéroports sont dans la seconde catégorie.

Remplacer ou compléter l’offre existante

Les toilettes unisexes sont utilisables par tous, quelque soit le sexe de la personne. L’offre de sanitaires unisexes peut en conséquence venir en remplacement ou en complément de toilettes non mixtes. En principe ce genre de décision se prend en fonction de l’agencement et de la surface du lieu ainsi que de l’importance de la population. Ainsi, si deux lieux d’aisance sexués ont été prévus pour une population maximale de 100 personnes et que cette population augmente pour diverses raisons à 250 personnes, le propriétaire ne pourra pas agrandir deux toilettes. Alors, il choisira surement l’option de la mixité avec une seule grande surface unisexe.

Les emplacements des toilettes unisexes

Il est fréquent de rencontrer ces toilettes dans les rues des grandes villes comme Paris. Ce sont les célèbres Sanisettes extrêmement pratiques d’utilisation par leur accès et leur intimité. Les toilettes unisexes sont également courantes, par impossibilité d’autres solutions, dans les avions et les trains.

Les petites commerçants n’ont, par défaut de surfaces suffisantes, pas le choix que d’offrir des toilettes mixtes. A l’inverse, les sites importants se trouvant dans les lieux à fortes fréquentations comme les musées peuvent offrir une multitude de services communs aux visiteurs et visiteuses dans des wc collectifs mixtes, notamment en employant un personnel permanent qui assure le ménage et la sécurité.

L’utilité de toilettes unisexes

Ces sanitaires unisexes ont le grand avantage de pouvoir profiter à un très large spectre de personnes avec ou sans spécificités particulières. Ainsi, les personnes âgées ou handicapées, celles ayant besoin d’avoir recours à un aidant d’un autre sexe, les parents accompagnant leur enfant ou devant changer un nourrisson trouveront des réponses aisées à leurs besoins. Ces toilettes unisexes sont aussi surtout désirées et demandées par les personnes qui ne se reconnaissent pas dans l’identité sexuelle de leur naissance.

L’obstacle de la pudeur

Nous faisons tous la même chose aux toilettes. Hommes et femmes, jeunes ou vieux, cadres ou ouvriers, etc… ouvrent la porte d’un wc pour aller uriner ou déféquer. Cependant, il est d’usage, peut être par une moralité installée, que les deux sexes puissent se soulager dans des lieux d’aisance dédiés. En effet, une séparation semble nécessaire pour préserver une naturelle intimité entre les sexes. Ce séparatisme est surtout à destination des femmes qui ont besoin d’une certaine confidentialité pour leurs affaires privées. Cela évite paruprésie et parcoprésie, une certaine honte d’aller aux toilettes. Elles apprécient l’absence de l’autre sexe par soucis de pudeur, du respect de l’image féminine et d’une compréhensible sécurité sexuelle (harcèlement, voyeurisme).

Repenser les toilettes

Les toilettes unisexes ne peuvent se présenter sous la même forme que les toilettes masculines ou féminines. Si la cuvette du wc reste la même, fusionner 2 types d’espaces sanitaires différents est relativement complexe. En effet, la mixité impose de supprimer des particularités et génère en conséquence des contraintes pour le sexe opposé. On peut déjà citer quelques situations concrètes :

  • la suppression des urinoirs masculins : il est compliqué de concevoir des toilettes unisexes laissant les hommes uriner le pénis à la main juste à coté de femmes qui attendent qu’un wc se libère. En raison des conventions socioculturelles, cela semblerait étrange et contraire à la morale commune pour de nombreux utilisateurs.
  • des délais d’attentes allongés pour les hommes : les femmes mettent plus de temps que les hommes et sont déjà habituées à faire la queue. Avec la suppression des urinoirs, les hommes vont aussi devoir attendre qu’un cabinet se libère.
  • la fin de la socialisation : les lieux d’aisance sont souvent des opportunités pour les femmes d’échanger sur des sujets féminins. Ces conversations confidentielles de femmes vont disparaître avec la présence des hommes. De même, les urinoirs permettent aux hommes de discuter. Ces rapports sociaux insolites sont voués à la disparition.
  • la fin de l’intimité féminine : les femmes sont plus sujettes aux infections urinaires et à l’incontinence. La grossesse, les menstruations, l’allaitement et le changement de couche augmentent le temps d’utilisation des toilettes. En conséquence, les toilettes leurs servent à d’autre choses qu’à se servir d’un wc et elles ont besoin d’un espace dédié en raison de visites plus longues et plus fréquentes.
  • le voyeurisme : c’est un sujet sérieux. L’accès autorisé de certains hommes à proximité de femmes qui se dénudent derrière une cloison peut poser des problèmes évidents de sécurité surtout si le lieu est isolé.

Une hausse de la parurésie et de la parcoprésie ?

Déjà que la gêne d’uriner ou de déféquer à proximité d’une personne du même sexe est assez fréquente dans la population, il est normal d’imaginer les conséquences de la mixité dans les sanitaires. Une augmentation des problématiques de parurésie et de parcoprésie est envisageable. Ressentir la présence de l’autre sexe qui attend derrière une cloison, avoir peur de faire des bruits intimes et d’émettre de mauvaises odeurs va engendrer encore plus de pathologies. Quant au sujet des femmes qui ont besoin de temps pour prendre soin de leur corps lors d’une grossesse ou durant leurs règles, on peut deviner les difficultés liées au voisinage masculin.

Un lobby de plus en plus puissant

Si les toilettes publiques unisexes ont toujours existé en raison de logiques précises dues à un contexte ou à un lieu, depuis quelques années on assiste à une pression de plus en plus forte de la communauté transgenre. Le mouvement LGBT pousse à la généralisation des toilettes unisexes et même à la suppression des sanitaires séparés dans l’espace public. Ainsi, nombre d’écoles ou de services publics commencent à renoncer à la séparation pour imposer des espaces wc unisexes. C’est tout un changement de moeurs qui est en train de s’opérer et qui va révolutionner en bien ou en mal notre vision et notre usage des toilettes publiques.

La majorité silencieuse

Comme souvent face à petit nombre réuni en puissant lobby, la majorité de la population n’est pas forcément dans l’acceptation d’un changement de paradigme, de surcroit par la force et sous la pression de la pensée unique. Elle n’a d’autre choix que de constater pour subir ce qu’elle considère comme une idéologie contre nature. Les hommes et encore plus les femmes n’ont pas réellement envie de partager leurs toilettes avec l’autre sexe, lorsque cela est possible évidemment. Le séparatisme sexuel des toilettes est surement dans l’ordre des choses.

Grâce au wc lavant, les fesses japonaises sont les plus propres au monde

L’hygiène est une composante de la culture du Japon qui est le pays où se sont popularisées les toilettes à bidet. Les japonais ont compris que l’hygiène des fesses doit être une priorité quotidienne, comme celle des mains. Ainsi, les fesses japonaises sont les plus propres du monde !

Les toilettes spatiales des astronautes pour se soulager dans l’espace

Les besoins physiologiques humains restent les mêmes dans l’espace. L’utilisation d’un wc spatial n’est surement pas l’aspect le plus glamour des voyages spatiaux et l’expérience dont les astronautes parlent le plus. Apres mangé et bu, il faut déféquer et uriner. Cependant, la difficulté majeure par rapport à la terre est l’absence de pesanteur pour une utilisation correcte d’un sanitaire.  

Bidet français ou WC japonais ?

Pour beaucoup de touristes étrangers en visite en France, le bidet français est un accessoire curieux dans une chambre d’hôtel. Mais à quoi cet étrange équipement peut-il servir ? C’est la question que se posent ceux qui ne l’ont jamais chevauché !

Aller aux toilettes avant de faire l’amour…

Qui n’a jamais connu cette situation cocasse et stressante, d’avoir une subite envie d’aller aux toilettes juste avant de vouloir s’inviter contre le corps de son être aimé ? Désolé chéri (e), donne moi 2 minutes pour aller faire caca et je reviens pour notre ébat ! Un passage au petit coin se doit d’être discret sous peine d’être un « tue l’amour » qu’il vaut mieux éviter avant d’avoir une relation charnelle, surtout si c’est lors d’une première fois avec un nouvel amoureux ou amoureuse.

La réglementation des sanitaires en entreprise

Une entreprise doit garantir l’hygiène de ses salariés et leurs bonnes conditions de travail. Le Code du travail oblige l’employeur de mettre à disposition de ses effectifs un ensemble de moyens permettant aux salariés d’assurer leur propreté individuelle. S’il doit dans certains cas fournir des vestiaires, des lavabos, des douches, il doit toujours fournir des cabinets d’aisance : des toilettes pour ses salariés.

Réduire le temps d’attente aux toilettes

Lorsque l’envie d’aller aux toilettes nous envahit, il est déjà trop tard, surtout pour uriner. Le corps doit alors aller se soulager dans les minutes qui suivent sous peine de subir les douleurs d’efforts à se retenir devant une porte close. L’attente d’un wc libre est une épreuve qu’il faut pouvoir supporter. Mais pourquoi des délais aussi longs ?

La parcoprésie ou la honte d’aller déféquer en public

La parcoprésie définit l’incroyable gêne, et jusqu’à la phobie, de déféquer ailleurs que chez soi. Le sujet peut paraitre cocasse mais près de 7 Français sur 10 reconnaissent être gênés à l’idée de simplement « chier » dans une situation de non-intimité, c’est à dire en dehors de chez eux.

Un déclin de la baignoire à la française similaire au bidet

La baignoire à la française tend à s’effacer de nos moeurs, tant par sa présence dans nos salles de bain que par une utilisation appropriée. Ainsi, pour ceux qui en disposent encore, la baignoire s’impose dans un rôle unique de receveur de douche pour une hygiène quotidienne rapide.

Les WC lavants ont donné naissance à une culture japonaise des toilettes

Les wc lavants sont présents dans la majorité des toilettes au Japon et sont plébiscités par la population nipponne pour l’execellente hygiène intime qu’ils procurent. Alors, il est normal de retrouver partout dans la culture japonaise des exemples de ces sanitaires : moko moko mokolet, Hanako San, etc…

Un urinoir pour permettre aux femmes d’uriner en public

Les femmes sont confrontées à d’énormes difficultés si elles doivent faire pipi dans l’espace public. Comment uriner tranquillement dans la rue en l’absence de toilettes ? Où trouver un endroit adapté ? Quel délai raisonnable pour rechercher un lieu adapté ?

Ouvrir le chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour, si vous avez des difficultés à choisir le bon produit (kit - abattant - bloc wc)... posez nous vos questions.