06 02 17 62 19 Whatsapp - N°siret: 74985958300025 RCS Brest hygienale@orange.fr

Des toilettes publiques unisexes ou séparées ?

Les toilettes publiques unisexes sont des sanitaires publics qui sont neutres, c’est à dire sans séparation liée au sexe de l’utilisateur. Elles sont également appelées mixtes, inclusives, non sexistes. Hommes et femmes fréquentent et utilisent donc le même espace. Ces toilettes suscitent des débats passionnés car elles impactent le fonctionnement de la vie en société et bousculent les usages établis.

La séparation des sexes aux toilettes

Le séparatisme sexuel dans les toilettes publiques est en opposition aux toilettes unisexes. C’est une forme autorisée de ségrégation par le sexe de l’utilisateur qui organise la séparation des toilettes publiques en deux espaces, l’un à destination des hommes et l’autre à destination des femmes. Cette séparation est souvent imposée par les lois locales. Ainsi en France, le code du travail précise que « dans les établissements employant un personnel mixte, les cabinets d’aisance sont séparés pour le personnel féminin et masculin. »

Des toilettes différentes

Parce qu’hommes et femmes possèdent des inégalités, malgré le fait qu’ils se soulagent des mêmes choses, leurs lieux d’aisance sont adaptés à leurs spécificités. Ainsi, il existe deux grandes différences. Les sanitaires masculins de la plupart des pays occidentaux offrent l’utilisation d’urinoirs aux hommes et aux garçons tandis que leurs homologues féminins offrent des poubelles dédiées au recueil des protections hygiéniques des femmes et des filles. A noter que s’il est facile d’inclure des poubelles dans l’aménagement des toilettes publiques unisexes, la présence d’urinoir pose problème…

Différentes formulations de toilettes unisexes

Les toilettes publiques unisexes peuvent se présenter sous différentes formes. L’utilisateur ou l’utilisatrice peut trouver une installation à occupation individuelle à une seule pièce avec wc et lavabo privatifs ou une installation collective comprenant plusieurs cabines individuelles de wc et des lavabos dans un espace commun. Les sanisettes de rues ou les sanitaires des petits cafés ou restaurants entrent dans la première catégorie. Les grands sanitaires de types gares ou aéroports sont dans la seconde catégorie.

Remplacer ou compléter l’offre existante

Les toilettes unisexes sont utilisables par tous, quelque soit le sexe de la personne. L’offre de sanitaires unisexes peut en conséquence venir en remplacement ou en complément de toilettes non mixtes. En principe ce genre de décision se prend en fonction de l’agencement et de la surface du lieu ainsi que de l’importance de la population. Ainsi, si deux lieux d’aisance sexués ont été prévus pour une population maximale de 100 personnes et que cette population augmente pour diverses raisons à 250 personnes, le propriétaire ne pourra pas agrandir deux toilettes. Alors, il choisira surement l’option de la mixité avec une seule grande surface unisexe.

Les emplacements des toilettes unisexes

Il est fréquent de rencontrer ces toilettes dans les rues des grandes villes comme Paris. Ce sont les célèbres Sanisettes extrêmement pratiques d’utilisation par leur accès et leur intimité. Les toilettes unisexes sont également courantes, par impossibilité d’autres solutions, dans les avions et les trains.

Les petites commerçants n’ont, par défaut de surfaces suffisantes, pas le choix que d’offrir des toilettes mixtes. A l’inverse, les sites importants se trouvant dans les lieux à fortes fréquentations comme les musées peuvent offrir une multitude de services communs aux visiteurs et visiteuses dans des wc collectifs mixtes, notamment en employant un personnel permanent qui assure le ménage et la sécurité.

L’utilité de toilettes unisexes

Ces sanitaires unisexes ont le grand avantage de pouvoir profiter à un très large spectre de personnes avec ou sans spécificités particulières. Ainsi, les personnes âgées ou handicapées, celles ayant besoin d’avoir recours à un aidant d’un autre sexe, les parents accompagnant leur enfant ou devant changer un nourrisson trouveront des réponses aisées à leurs besoins. Ces toilettes unisexes sont aussi surtout désirées et demandées par les personnes qui ne se reconnaissent pas dans l’identité sexuelle de leur naissance.

L’obstacle de la pudeur

Nous faisons tous la même chose aux toilettes. Hommes et femmes, jeunes ou vieux, cadres ou ouvriers, etc… ouvrent la porte d’un wc pour aller uriner ou déféquer. Cependant, il est d’usage, peut être par une moralité installée, que les deux sexes puissent se soulager dans des lieux d’aisance dédiés. En effet, une séparation semble nécessaire pour préserver une naturelle intimité entre les sexes. Ce séparatisme est surtout à destination des femmes qui ont besoin d’une certaine confidentialité pour leurs affaires privées. Cela évite paruprésie et parcoprésie, une certaine honte d’aller aux toilettes. Elles apprécient l’absence de l’autre sexe par soucis de pudeur, du respect de l’image féminine et d’une compréhensible sécurité sexuelle (harcèlement, voyeurisme).

Repenser les toilettes

Les toilettes unisexes ne peuvent se présenter sous la même forme que les toilettes masculines ou féminines. Si la cuvette du wc reste la même, fusionner 2 types d’espaces sanitaires différents est relativement complexe. En effet, la mixité impose de supprimer des particularités et génère en conséquence des contraintes pour le sexe opposé. On peut déjà citer quelques situations concrètes :

  • la suppression des urinoirs masculins : il est compliqué de concevoir des toilettes unisexes laissant les hommes uriner le pénis à la main juste à coté de femmes qui attendent qu’un wc se libère. En raison des conventions socioculturelles, cela semblerait étrange et contraire à la morale commune pour de nombreux utilisateurs.
  • des délais d’attentes allongés pour les hommes : les femmes mettent plus de temps que les hommes et sont déjà habituées à faire la queue. Avec la suppression des urinoirs, les hommes vont aussi devoir attendre qu’un cabinet se libère.
  • la fin de la socialisation : les lieux d’aisance sont souvent des opportunités pour les femmes d’échanger sur des sujets féminins. Ces conversations confidentielles de femmes vont disparaître avec la présence des hommes. De même, les urinoirs permettent aux hommes de discuter. Ces rapports sociaux insolites sont voués à la disparition.
  • la fin de l’intimité féminine : les femmes sont plus sujettes aux infections urinaires et à l’incontinence. La grossesse, les menstruations, l’allaitement et le changement de couche augmentent le temps d’utilisation des toilettes. En conséquence, les toilettes leurs servent à d’autre choses qu’à se servir d’un wc et elles ont besoin d’un espace dédié en raison de visites plus longues et plus fréquentes.
  • le voyeurisme : c’est un sujet sérieux. L’accès autorisé de certains hommes à proximité de femmes qui se dénudent derrière une cloison peut poser des problèmes évidents de sécurité surtout si le lieu est isolé.

Une hausse de la parurésie et de la parcoprésie ?

Déjà que la gêne d’uriner ou de déféquer à proximité d’une personne du même sexe est assez fréquente dans la population, il est normal d’imaginer les conséquences de la mixité dans les sanitaires. Une augmentation des problématiques de parurésie et de parcoprésie est envisageable. Ressentir la présence de l’autre sexe qui attend derrière une cloison, avoir peur de faire des bruits intimes et d’émettre de mauvaises odeurs va engendrer encore plus de pathologies. Quant au sujet des femmes qui ont besoin de temps pour prendre soin de leur corps lors d’une grossesse ou durant leurs règles, on peut deviner les difficultés liées au voisinage masculin.

Un lobby de plus en plus puissant

Si les toilettes publiques unisexes ont toujours existé en raison de logiques précises dues à un contexte ou à un lieu, depuis quelques années on assiste à une pression de plus en plus forte de la communauté transgenre. Le mouvement LGBT pousse à la généralisation des toilettes unisexes et même à la suppression des sanitaires séparés dans l’espace public. Ainsi, nombre d’écoles ou de services publics commencent à renoncer à la séparation pour imposer des espaces wc unisexes. C’est tout un changement de moeurs qui est en train de s’opérer et qui va révolutionner en bien ou en mal notre vision et notre usage des toilettes publiques.

La majorité silencieuse

Comme souvent face à petit nombre réuni en puissant lobby, la majorité de la population n’est pas forcément dans l’acceptation d’un changement de paradigme, de surcroit par la force et sous la pression de la pensée unique. Elle n’a d’autre choix que de constater pour subir ce qu’elle considère comme une idéologie contre nature. Les hommes et encore plus les femmes n’ont pas réellement envie de partager leurs toilettes avec l’autre sexe, lorsque cela est possible évidemment. Le séparatisme sexuel des toilettes est surement dans l’ordre des choses.

La toilette économique sans papier

Savez vous qu’en vous essuyant les fesses avec du papier vous jetez votre argent dans votre cuvette de wc ? Savez vous qu’une toilette économique supprime ce besoin en papier ? La très grande partie de la population française ne dispose pas de toilette lavante, ce wc japonais équipé de sa douchette intégrée.

L’évolution humaine aux toilettes, des feuilles d’arbres vers le wc japonais

Tout évolue par besoin de confort. Les feuilles des arbres ont laissé place à d’autres matières et matériaux. Du foin, des raclettes en bois, des coquillages, des éponges, de la laine de mouton, des chiffons, des tissus plus nobles, du papier journal… jusqu’au formidable wc japonais.

Équiper un sanitaire sanibroyeur d’un wc japonais

Un wc broyeur n’est pas une toilette classique. Ainsi, les éléments qui se présentent dans la cuvette doivent être broyés intégralement pour leur assurer d’être évacués. En conséquence, les déchets comme les protections féminines, les couches ou les lingettes doivent être proscrits.

La parurésie est le stress d’uriner en public

Il existe souvent des situations insolites lors de la fréquentation des toilettes publiques. Alors, vous avez surement déjà connu la désagréable expérience d’éprouver une difficulté voir une incapacité à uriner à coté d’autres personnes dans les sanitaires d’une entreprise ou d’un restaurant. C’est la parurésie !

Retirer et remplacer un bidet par un wc japonais

Le bidet fut un réel progrès hygiénique, mais il a fait son temps. Comme pour tout, il existe un début et une fin dans le grand cycle normal de la vie. L’évolution des moeurs et surtout de la technologie apportent sans cesse de nouvelles solutions toujours plus inédites et pratiques. Ainsi, le bidet qui était un équipement sanitaire complémentaire de la cuvette de toilette vient désormais s’intégrer dans un seul et même équipement. Le wc lavant japonais sonne le glas du meuble bidet.

La nouveauté technologique des toilettes transparentes

De nouvelles toilettes publiques, assurément non conventionnelles, suscitent beaucoup d’intrigues depuis leurs installations dans la capitale japonaise. En effet, elles sont transparentes et laissent voir l’intérieur depuis l’extérieur… jusqu’au moment ou un utilisateur qui a décidé de les utiliser actionne le verrou de la porte vitrée. De telles toilettes seraient elles réalistes en France ?

L’urinoir public au service des hommes… et des femmes !

Un urinoir est une simple cuvette en céramique munie d’une chasse d’eau sans réservoir qui permet à un homme d’uriner très simplement debout comme s’il le faisait contre un arbre. Sa conception est tellement ingénieuse et facile d’emploi que l’usage de ce sanitaire s’est généralisé à travers le monde… et vient aussi vers les femmes !

La journée mondiale des toilettes

Près de 2,4 milliards de personnes sur terre (soit 1 personne sur 3) n’ont pas accès à de véritables toilettes. La journée mondiale des toilettes a pour objectif de faire réfléchir, institutions et citoyens, sur la crise mondiale majeure de l’assainissement au vu de l’augmentation de la population planétaire. Cet événement veut éclairer sur l’importance de l’assainissement ainsi que sur l’accès à la propreté pour tous, ces deux objectifs représentant une sécurité sanitaire nécessaire aux toilettes à l’échelle du globe.

Handicap et indépendance aux toilettes

Tout être humain depuis l’instant de sa naissance a besoin de se soulager plusieurs fois par jour. Si cet acte est extrêmement facile pour la plupart des individus, lorsqu’un handicap moteur s’invite dans l’existence, alors se rendre aux toilettes devient un exercice compliqué. Et c’est surtout après la défécation que se pose un problème majeur. Comment faire pour se nettoyer ?

Comment se laver les mains après les toilettes ?

Il est une chose qui s’apprend à la maternelle mais qui s’oublie vite dès l’adolescence, alors que la présence d’un adulte n’oblige plus à un acte important. Alors, en quittant un lieu d’aisance, il faut penser à se protéger et à protéger les autres d’un manque d’hygiène. C’est pourquoi il est impératif de se laver les mains après s’être rendu sur le trône ou devant un urinoir.

Ouvrir le chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour, si vous avez des difficultés à choisir le bon produit (kit - abattant - bloc wc)... posez nous vos questions.