06 02 17 62 19 Whatsapp - N°siret: 749859583 RCS Nîmes hygienale@orange.fr

Les latrines romaines ancêtres du wc japonais

Au lever du trône, se laver les fesses avec une éponge au lieu de se les essuyer avec du papier… est ce une drôle d’idée ? Dépourvu de papier toilette, les romains utilisaient un système d’éponge pour se laver la région anale après avoir déféqué. Les latrines romaines étaient des toilettes publiques utilisant un concept très ingénieux autant pour se laver l’anus apres avoir déféqué que pour l’invention d’un système d’assainissement pour les excréments.

Des latrines publiques et collectives

Les latrines romaines publiques étaient visitées par les habitants des logements dépourvus de toilettes privées. Elles autorisaient plusieurs personnes à se soulager en même temps sur des bancs en pierre disposants d’un orifice permettant aux selles et aux urines de s’évacuer vers un système d’égouts. Mais aussi, ces latrines proposaient un système unique d’eau courante à but hygiénique pour permettre aux utilisateurs de se nettoyer avant de se rhabiller. Pratique et hygiéniques, ces latrines publiques n’étaient pas faites pour ceux et celles souffrant de parcoprésie ou de parurésie.

Une éponge lavante

Sur cette scène reconstituée de latrines romaines, on comprend aisément comment les utilisateurs arrivaient à faire leur toilette intime après avoir déféqué. Une simple éponge fixée au bout d’un bâton passe dans l’orifice situé entre les jambes pour venir laver l’entre fesses. Il suffit de rincer l’éponge dans la rigole devant ses pieds pour se laver les fesses et de recommencer l’opération jusqu’à être totalement propre. Avec cette méthode romaine « antique », les doigts n’entrent jamais directement en contact avec les matières fécales, évitant toute transmission féco orale, et l’eau de l’éponge assure un très bon nettoyage. Ce système est l’ancêtre de la toilette lavante japonaise.

Les latrines romaines étaient très modernes

Que penser de nos contemporains qui se torchent le cul avec du papier et qui se croient propres tout en conservant des traces d’excréments sur eux toute la journée ? La leçon d’hygiène des latrines romaines nous amène à penser que l’antiquité semblait plus moderne que notre époque contemporaine ! En effet, une simple éponge est hygiénique, écologique et économique, soit exactement l’inverse du papier wc. Un essuyage par papier laisse les fesses sales, contribue à la déforestation, est source de pollution par le rejet de celluloses dans les eaux usées, et est une aberration financière.

Le précurseur du wc japonais

Le wc japonais est beaucoup plus évolué technologiquement que les latrines romaines, mais le principe d’Hygie reste le même. Il utilise la puissance de l’eau sous pression pour nettoyer avec force toute la région anale ou périnéale. Comme dans l’antiquité, la toilette japonaise procure une hygiène parfaite sans utilisation des doigts et de papiers. Les toilettes japonaises lavantes sont une moderne version des latrines romaines. La technologie de notre époque contemporaine remplace avantageusement l’éponge par un jet d’eau sous pression qui « décape » avec plus ou moins d’intensité suivant la région ciblée (anus ou vulve).

 

DECOUVREZ NOS WC JAPONAIS :

Les toilettes japonaises inventées par les romains ?

A étudier les vestiges des toilettes publiques de l’antique monde romain, on comprend que cette période était plus propre que notre surprenante époque contemporaine et son papier dit «hygiénique » ! Les romains avaient les fesses propres et un sens beaucoup plus développé de l’hygiène corporelle que notre monde moderne actuel. Leurs toilettes publiques disposaient d’un ingénieux concept pour éviter de retirer les excréments avec les mains !

Ces latrines romaines sont donc en générale des toilettes publiques où les utilisateurs utilisent de l’eau pour se nettoyer les fesses après s’être soulagés de leurs besoins naturels. Si le concept est différent du wc lavant japonais, l’idée d’utiliser de l’eau et sans les mains reste similaire. Ainsi, le romain et le japonais s’assoient tous deux sur un trône à l’emplacement d’un grand trou ou d’une cuvette pour uriner et déféquer.

  • A Rome, aux pieds de l’utilisateur se trouve une rigole où court de l’eau. Dans cette rigole est plongée une éponge au bout d’un bâton. Une fois finit son oeuvre, le romain saisit le bâton et trempe l’éponge dans la rigole, puis par le passage situé entre ses jambes, il se lave l’anus avec cette éponge humide. Il répète l’opération autant de fois que nécessaire pour obtenir des fesses propres.
  • Au Japon, l’utilisateur quant à lui actionne une commande manuelle ou une télécommande pour ouvrir un robinet et déclencher un jet d’eau sous pression qui agit directement entre ses fesses.

Les latrines publiques romaines

Les toilettes publiques romaines pour expliquer le wc japonais

Le romain n’utilisait pas de papier toilette et avait développé un système pertinent pour se laver à l’eau sans que ses mains n’aient à entrer en contact avec ses déjections. Les toilettes publiques des romains sont en conséquence les précurseurs des wc japonais à jet d’eau. En effet, les wc japonais permettent eux aussi de se dispenser de papier toilette et de l’usage des mains. Un jet d’eau lavant sous pression vient nettoyer le fondement de son utilisateur pour une parfaite hygiène intime. Les toilettes japonaises possèdent de très nombreux avantages sont une évolution high-tech des toilettes publiques de l’époque romaine.

Le rouleau de papier est une incroyable aventure industrielle mais une véritable régression hygiénique sans parler d’une catastrophe écologique ! Pour garder une bonne hygiène, seule l’eau a le pouvoir de laver. Le jet intime diffusé par un wc japonais est indispensable à notre époque moderne qui a oublié la nécessité de se laver à l’eau.

S’inspirer d’une antiquité très moderne

Les latrines romaines étaient aménagées pour qu’un être humain puisse s’y soulager de ses déjections et avoir accès dans le même temps à un moyen de lavage des parties intimes de son corps. La fonction de ces sanitaires antiques était donc d’assurer la santé des usagers en évacuant les excréments mais aussi de fournir une solution d’hygiène intime adéquate. Les romains ont sans le savoir ouvert la porte de l’évolution humaine vers le wc lavant japonais.

En étudiant les sanitaires de cette époque des glorieux romains et de leur hygiène intime qui se faisait par un lavage à l’eau directement en position assise sur le trône, on ne peut qu’être surpris par les similitudes avec la toilette lavante. C’est donc à juste titre que l’on peut considérer que la toilette japonaise est la descendante des latrines romaines.

Equiper une cuvette d'un kit wc japonais par la simple pose d'un accessoire.

Installer un wc lavant japonais chez soi

Envie de stopper le papier toilette comme dans les latrines romaines ? Il est très facile de transformer son sanitaire en un formidable wc japonais ! Ainsi, les modèles de bases sont extrêmement simples et peu onéreux. Un simple kit ou un abattant à poser permet de bénéficier d’un jet d’eau par l’intégration d’un bidet sur la cuvette du wc. Il existe aussi la possibilité de changer de sanitaire pour investir dans un bloc à poser ou un wc suspendu disposant de pleins de fonctions d’hygiène et de confort intégrées.

Un urinoir pour permettre aux femmes d’uriner en public

Les femmes sont confrontées à d’énormes difficultés si elles doivent faire pipi dans l’espace public. Comment uriner tranquillement dans la rue en l’absence de toilettes ? Où trouver un endroit adapté ? Quel délai raisonnable pour rechercher un lieu adapté ?

Retirer et remplacer un bidet par un wc japonais

Le bidet fut un réel progrès hygiénique, mais il a fait son temps. Comme pour tout, il existe un début et une fin dans le grand cycle normal de la vie. L’évolution des moeurs et surtout de la technologie apportent sans cesse de nouvelles solutions toujours plus inédites et pratiques. Ainsi, le bidet qui était un équipement sanitaire complémentaire de la cuvette de toilette vient désormais s’intégrer dans un seul et même équipement. Le wc lavant japonais sonne le glas du meuble bidet.

Installer un wc intelligent sous ses fesses

Depuis quelques années, la science s’invite dans nos cuvettes. Cela peut paraitre étonnant mais c’est tout simplement pour étudier ce qu’elles contiennent ! La conception du wc intelligent s’inscrit dans une démarche d’étude de nos déchets corporels. Utiliser une toilette intelligente permet d’analyser les déjections corporelles.

Etude des toilettes des salariés d’entreprise

La majorité des salariés français utilisent les toilettes mises à leur disposition par leur employeur… pour ce à quoi elles sont destinées. Mais certains, c’est à dire un très grand nombre, y font autre chose ! Mais que font ces salariées dans les sanitaires de leur travail ? L’étude des comportements aux toilettes se révèle riche d’enseignements.

L’intérêt du monde pour les wc japonais évolue doucement

Le wc japonais, qui offre basiquement l’intégration d’un bidet sur une cuvette de sanitaire, semble devoir confiner son destin au seul Japon, voir juste à sa proche périphérie asiatique. Il y a un sentiment d’échec pour l’étranger tant les ventes restent encore confidentielles malgré des décennies d’effort de la part d’entreprises nipponnes qui rêvent de conquérir le monde. Cependant depuis quelques mois, les ventes se réchauffent surtout aux USA. Mais pourquoi un changement de paradigme aussi soudain ?

Les toilettes futuristes de Bill Gates

Plus de 2 milliards de personnes sur terre n’ont pas accès à de véritables toilettes ainsi qu’à un système d’assainissement. Il en résulte un terrible impact environnemental et sanitaire. Depuis 2011 la Fondation Bill et Melinda Gates a injecté des centaines de millions de dollars pour l’éclosion des technologies d’assainissement.

Des virus aériens issus du vortex fécal de la chasse d’eau

Savez vous que la chasse d’eau de votre cuvette de toilette crée un vortex de gouttelettes, lesquelles s’envolent hors de la cuvette ?

Comment vivre sans toilettes hygiéniques ?

Des toilettes hygiéniques sont indispensable à un être humain. Le sanitaire doit être sécurisé pour abriter des regards indiscrets, doit permettre l’évacuation des urines et des excréments pour ne pas devenir un lieu de propagation de maladies, et doit pouvoir offrir une solution d’hygiène intime adaptée. Vivre sans un accès à de véritables toilettes hygiéniques peut engendrer de très gros problèmes pour les individus et la société entière.

La parcoprésie ou la honte d’aller déféquer en public

La parcoprésie définit l’incroyable gêne, et jusqu’à la phobie, de déféquer ailleurs que chez soi. Le sujet peut paraitre cocasse mais près de 7 Français sur 10 reconnaissent être gênés à l’idée de simplement « chier » dans une situation de non-intimité, c’est à dire en dehors de chez eux.

L’évolution humaine aux toilettes, des feuilles d’arbres au wc japonais

Tout évolue par besoin de confort. Les feuilles des arbres ont laissé place à d’autres matières et matériaux. Du foin, des raclettes en bois, des coquillages, des éponges, de la laine de mouton, des chiffons, des tissus plus nobles, du papier journal… jusqu’au formidable wc japonais.

Ouvrir le chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour, si vous avez des difficultés à choisir le bon produit (kit - abattant - bloc wc)... posez nous vos questions.